Hephaistos

Présentation générale du dieu Hephaistos
Dieu grec du feu et de la métallurgie, Hephaistos est le fils rejeté d’Héra. Il est représenté par un être repoussant et boiteux muni d’un marteau et d’une enclume ou quelques fois d’une pince. Souvent, ce dieu est représenté sur les arts grecs par la scène où Dionysos lui escorta à dos d’un mulet, ivre. Il est assimilé à Vulcain chez les Romains.

Le récit de sa vie amoureuse est plutôt sombre. Certains racontent qu’il a été marié à une Charites, Charis, d’autres supposent le nom d’Aglaé. Mais il semble que le plus populaire des récits était qu’il fut l’époux de la déesse de l’amour Aphrodite. À côté de la beauté de la belle, Hephaistos était d’une laideur ahurissante. Selon les récits, Hephaistos obtint la main de celle-ci en contrepartie de la délivrance de sa mère, Héra. En effet, pour se venger de sa mère, l’ayant rejeté de l’Olympe, Hephaistos offrait un présent à celle-ci. Un trône en or qui était piégé. Comme Héra fut tombée dans le piège, elle n’en sortit point, d’où la condition Hephaistos de prendre la main d’Aphrodite. Mais leur union n’a pas duré éternellement à cause de la tromperie d’Aphrodite avec Arès, le dieu de la guerre.

D’après un épisode de l’Odyssée, Hephaistos tenta de séduire Athéna qui, finalement, céda à ses avances. On y raconta qu’après leurs ébats, la semence du dieu se répandait le long de la cuisse de la déesse pour ensuite être essuyée par un chiffon de laine. Celle-ci jeta la laine sur la terre. La terre fut alors fécondée pour enfanter Érichthonios. C’est sans doute à cause de ce récit qu’on appela les Athéniens, les enfants d’Hephaistos. Il est souvent l’objet de moquerie auprès des dieux. On pouvait citer par exemple le fait qu’il a pris la place de Ganymède l’échanson des dieux. Celui-ci était d’ailleurs le plus beau jeune homme de la terre. Ces derniers éclatèrent de rire en voyant cela.

Plusieurs ont été les œuvres de cet artisan. Parmi ceux-ci, on compte, les trépieds, les flèches d’Artémis et d’Apollon, le collier d’Hermione, Pandore, les armes et le bouclier d’Achille, l’épée magique de Pelée ou encore le trident de Poséidon.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *